Ecologie & Enfance

Good News #5

Il n’y a pas d’âge pour protéger la nature ou être sensibilisé aux questions environnementales. La preuve avec cinq initiatives aussi différentes que concrètes.

En Colombie, des enfants poursuivent l’Etat en justice… Et obtiennent qu’il cesse la déforestation !

C’est une victoire historique. La Cour suprême colombienne a reconnu, le 5 avril dernier, l’Amazonie comme sujet de droit et a ordonné au gouvernement de mettre fin à la déforestation. Elle lui a notamment rappelé son devoir de protéger la nature et le climat au nom des générations présentes et futures. La plus haute instance juridique du pays a ainsi donné raison à un groupe de 25 enfants et jeunes qui, aidés de l’ONG Dejusticia, avaient poursuivi l’État pour ne pas garantir leurs droits fondamentaux à la vie et à l’environnement. Reste à savoir si cette décision va être suivie de faits. Il y a urgence : en Colombie, la déforestation de l’Amazonie a encore augmenté de 44 % entre 2015 et 2016 !

 

Graine de botaniste : 20 000 enfants sensibilisés à la Botanique chaque année !

La sensibilisation à l’importance du patrimoine végétal commence dès l’enfance : depuis sa création il y a 24 ans, Klorane Botanical Foundation transmet aux plus jeunes sa passion pour la Botanique et les éduque à la préservation de la Biodiversité. Ainsi le programme Graine de Botaniste déployé en France depuis de nombreuses années propose chaque année aux enseignants volontaires de recevoir un coffret pour travailler en classe un éveil à la Botanique.

Au programme : création d’un herbier, réalisation de semis avec les graines du kit, quizz sur les plantes, découverte des bases de la botanique… Et avec des posters à afficher, l’immersion se prolonge tout au long de l’année !

Les nouveaux kits sont à commander sur le site internet de la fondation - plus d'infos  . Chaque année, près de 600 classes et près de 20 000 enfants participent à Graine de botanistes. Grâce à ses programmes jeune public, Klorane Botanical Foundation a sensibilisé près de 600 000 enfants à l’importance de la botanique et de la biodiversité dans le Monde.

En France, les élèves de CM2 se mobilisent et contre la pollution lumineuse

Placée sous le signe de la protection de la biodiversité, la 22e édition du Parlement des enfants s’est achevée le 20 juin dernier avec la remise d’un prix aux élèves de CM2 de l’école Jean-Baptiste Colbert de Maison-Laffite (Yvelines).

Travaillant depuis des mois avec leurs enseignants, ces enfants ont mis sur pied une proposition de loi visant à lutter contre la pollution lumineuse dans les villes et à protéger les espèces animales qui en souffrent. Les mesures qu’ils proposent sont aussi simples qu’efficaces : éteindre un lampadaire sur trois dès 23 heures ; utiliser obligatoirement des lampes à détecteur dirigées vers les sols ; créer des corridors à l’éclairage très faible dans les agglomérations afin de préserver les espèces sensibles à la lumière ; et sensibiliser les citoyens via des campagnes d’information.

Gageons que ces propositions de bons sens soient reprises par les parlementaires français !

 

S’cool Bus, le transport collectif des enfants vers l’école 100% ecolo

Le concept est né aux Pays Bas en 2014, champion Européen du vélo : remplacer les bus scolaires par des vélo collectifs pour aller à l’école. Depuis janvier 2017, une trentaine d’élèves d’un groupe scolaire d’une commune proche de Rouen, en France se rendent à l’école à bord… d’un bus à pédales ! Ce drôle d’engin équipé d’une assistance électrique et d’un indispensable toit amovible séduit ses jeunes usagers, heureux de se dépenser et de protéger l’environnement.

En 18 mois, plus de 3 000 ramassages scolaires ont été effectués en toute sécurité. Selon la société S’cool bus, ils ont permis d’éviter l’émission d’environ 12 millions de grammes de Co2. Plusieurs communes en France et en Europe se disent déjà intéressée pour reproduire cette expérience. Pour en savoir plus : www.scool-bus.org

Vous aimerez aussi